FestivalBasseCour2018-(c)meletopoulos-04

Un spectacle tout public qui fait du bien aux zygomatiques.

Dans un bureau de poste qui prend la poussière, deux employés se démènent pour redonner le goût d’écrire. 

Des colis à n’en plus finir, une relève de courrier assez sportive, des mots lâchés, mâchés, rabâchés, qui parlent de soi, de nous.

 

 

 

Durée: 45 minutes de rigolade

Tout public

:De et avec

Muriel Lombardi et Bruno Rodot

:Regard extérieur

Mireille Porcellana et Olivier Delamare 

:Vidéo et réalisation du teaser

Yann Richet

 

Avec le soutien de: Collectif la Basse Cour, Ecole de Cirque Turbul’ et Théâtre Périscope à Nîmes, La Gare à Coulisses à Eurre (26), La Fée Nadou à l’Affénadou (30), Le Quai des Arts à Sommières (30), Les Lendemains à Champclauson (30), Conseil Général du Gard, Ville de Nîmes.

M Ferdinand:

- C’est bien beau votre Jean Luc qui vous écrit sur 3615 Mlle Rose, mais c’était mieux avant.

Ils savaient écrire, avec des mots comme il faut, bien rangés, qui se plantent dans ton cœur et paf ! Emballée la p’tite dame, en moins de deux, la robe blanche, le petit qui t’appuie sur le nombril, le service en porcelaine, la belle-mère hystérique…            

Mlle Rose :

- (…) Mais M. Ferdinand, comment on écrit une lettre ?