top of page

La Fabrique des Arts du Cirque

La Fabrique des arts du cirque accompagne des compagnies de cirque émergentes et des jeunes porteurs de projet dans leur parcours de professionnalisation.

Depuis 2018, elle structure son action pour répondre au mieux au besoin des compagnies et porteurs de projets émergents. Ses activités se sont diversifiées au cours des années mais on retrouve trois axes de soutien :

- Un appel à projet par saison pour un accompagnement approfondi ;

- Un partenariat avec le CADC Balthazar pour des échanges de résidences ;

- Des soutiens ponctuels à des projets circassiens émergents.

 

Ce dispositif est porté par le Collectif la Basse Cour en partenariat étroit avec l'Association Appel d'Air (école de cirque Turbul').

Au fil des années, nous avons compté dans nos partenaires la Verrerie - Pôle National Cirque d'Alès, la Grainerie - Fabrique des arts du cirque et de l'itinérance, le Rudeboy Crew, la Dame d'Angleterre, la Berline - Centre Culturel de Champclauson (association Les Lendemains), et l'association AVeC.

Nous sommes aujourd'hui soutenus par la DRAC Occitanie, le Département du Gard et la Ville de Nîmes.

Vous trouverez ci-dessous le détail des projets accompagnés selon les différents axes de notre dispositif.

Saison 2022 - 2023

En 2022, la Fabrique des Arts du Cirque a ouvert un chantier pour renouveler son dispositif et proposer un nouvel appel à projet aux compagnies émergentes.

Il ne s’agit plus de proposer un suivi approfondi pour une unique compagnie comme auparavant, mais un accompagnement qui puisse bénéficier à un plus grand nombre de porteurs de projet émergents, au-delà du simple soutien à la création. Un appel à projet lancé dans l'été, a ainsi permis de constituer un groupe de travail qui s'est retrouvé pour trois semaines de laboratoire en début d'année 2023. Nous avons travaillé à faire du commun autour de la découverte d’outils d’intelligence collective, de moments de travail au plateau et de modules sur les questions administratives.

Parallèlement, notre partenariat avec le CADC Balthazar se poursuit avec leurs compagnies accompagnées : la Cie Trifouillis ("Voyage en Absurdie") et la Cie Malaika ("Ici et ailleurs").

Saison 2021 - 2022

Sur cette saison, la Fabrique a proposé pour la dernière fois un appel à projet afin de sélectionner ainsi une unique compagnie de cirque émergente dont elle a accompagné le projet de création jusqu'à la première. Il s'agissait d'offrir aux artistes un cadre de création exceptionnel, leur garantissant de créer leur spectacle dans les meilleures conditions tout en se préparant à la vie future de leur compagnie.

C'est la compagnie Todo Controlado, portée par Grégoire Gisselmann, qui a été sélectionnée pour son spectacle "T'as pas vu Léon ?".

Cet accompagnement était constitué de 7 semaines de résidence dans différents lieux partenaires (Turbul', Grainerie, Verrerie et Rudeboy pour la saison 2021-2022), de pré-achats, d'une date de première, d'apports en coproduction, et un soutien artistique (regards extérieurs) et administratif (accompagnement à la production).

Cette action était soutenue par la Région Occitanie via le dispositif Résidence Association.

Parallèlement, le partenariat avec le CADC Balthazar a permis l'accueil des compagnies Sans Blague ("Tu comprendras plus tard"), Mala Brigo ("De algodón y caucho") et Vadear ("Juste un saut").

Enfin, nous avons donné un coup de pouce à la cie Emoi Seule pour la première de son spectacle "Spasmes".

Cie Todo Controlado

"T'as pas vu Léon ?"

Spectacle cirque et marionnettes

C’est l’histoire de Gustave, un gars normal, un homme perdu.

Un homme qui a vu se vider les rivières et disparaître la vie des prairies de son enfance.

Un homme qui, trop attaché aux choses du passé, s’est lancé dans une quête qui le dépasse : la

recherche de Léon, un papillon disparu il y a 20 ans, qu’il considère comme son ami.

Un homme qui s’est retrouvé trop vite dans un monde froid, gris et triste et qui a, petit à petit, laissé sa folie lui échapper.

Un homme qui, ne reconnaissant plus un monde défiguré par un poison invisible qui détruit tout ce qui est vivant, s’est mué en architecte de son propre royaume. Fuyant un système devenu fou, il a décidé de faire resurgir ce qui lui a été pris avec le peu qu’il lui reste. De créer un univers absurde, rempli de lépidopthère, myriapode et mantidae, dans lequel il se sent à l’aise.

Un univers enchanté et inquiétant.

Un univers éphémère et fragile comme du papier journal.

Un univers où ses souvenirs et ses fabulations lui permettent de retrouver ses merveilles, et peut-être, reprendre sa liberté.

« Un immense merci à la Fabrique pour cette année, cet accompagnement, cette bulle, ce cocon !

Pour avoir permit à notre projet de muer, de se transformer, d'avoir fait sa chrysalide vers ce nouveau rêve afin que Léon puisse prendre son envol ! »

- Grégoire Gisselmann

Saison 2020 - 2021

Avec la crise sanitaire, la Fabrique des Arts du Cirque a reporté une partie des résidences de la cie SCHREU (démarré la saison précédente) sur l'année 2021. Mis à part ces reports, ce fut une belle saison, riche en projets !

En 2020-2021, nous avons accompagné deux projets : "Je te tiens" de la Cie Lunatum et "SWITCH" de la Cie la Mossa (ce dernier n'est pas encore sorti à ce jour).

Nous avons pu compter sur la participation de la Verrerie, la Grainerie et d'AVeC pour la cie Lunatum ; et de la Dame d'Angleterre et de la Berline pour la cie la Mossa.

Cette action était soutenue par la Région Occitanie via le dispositif Résidence Association.

Parallèlement, le partenariat avec le CADC Balthazar a permis l'accueil des compagnies Sans Blague ("Tu comprendras plus tard"), et Salvaje avec Julie Bertho ("T'es une adulte ou pas ?"), Lé Henry ("Je suis nombreuxses") et Théo Brossard ("Les paysann·e·s sont des artistes comme tout le monde").

Cie Lunatum

"Je te tiens"

Portés acrobatiques et théâtre physique

"Si tu ne me tiens pas, je tombe et si je te lâche, c’est la chute assurée."
Je te tiens est une invitation à jouer, à se confronter au hasard, c'est aussi un doux mélange entre contrainte choisie et imposée.
​Deux baroudeurs venant d’autre part avec leurs sacs sur le dos. Ils arrivent simplement là, chez eux ?
Ils se défient, se connaissent par cœur, un “Cap ou pas cap ?” peut naître d’un seul regard.
Ils laissent les jeux prendre place dans leur scène de vie. Oscillant entre le silence et le cri, la vraie peur et le plaisir de l’adrénaline, la confiance et la méfiance.
Ils se moquent du hasard, ils le cherchent, le charrient, le provoquent.
Ils chavirent d’émotions. Parfois submergés, maîtres de rien, mais fous de tout.

Saison 2019 - 2020

Cette saison fut l'occasion de bénéficier du dispositif Résidence Association de la Région pour la première fois et de l'ajouter ainsi à nos soutiens.

Nous avons ainsi soutenu la cie SCHREU avec "Imbroglio".

Nous avons pu compter sur la participation de la Verrerie et la Grainerie.

Parallèlement, le partenariat avec le CADC Balthazar a été lancé lors de cette saison et a permis l'accueil des artistes de la cie Salvaje : Julie Bertho ("T'es une adulte ou pas ?"), Lé Henry ("Je suis nombreuxses") et Théo Brossard ("Les paysann·e·s sont des artistes comme tout le monde").

190607CirquEnvol_042.webp

Cie SCHREU

"Imbroglio"

Cirque aux perspectives éclatées

C'est de deux chutes dont il est question !

L'une, volontaire, est très rapide (3 secondes) et déclenche l'autre qui durera toute une vie.

En haut un trapèze, en bas un matelas. Il deviendra le tableau noir d'un deuil.

Mélodie, jeune femme naïve, un peu toquée, retrace le jour du suicide de son père au travers d'ecdotes, de sons, de graphiques, de calculs, de réflexions et d’autres subterfuges qui constituent sa vie.
Elle tente de comprendre et d’exorciser sa blessure. Un sujet tabou qui, grâce cette acrobate loufoque et bourrée de vie, ne verse jamais dans le macabre.
On assiste à la décortication analytique d’une chute et à la complexité d’un être.
Les agrès sont chargés en symboliques, soulignent et appuient le propos amené avec le rire.
IMBROGLIO jubile la vie.

Saison 2018 - 2019

Pour sa toute première saison, la Fabrique des Arts du Cirque a accompagné la création du spectacle "Appart' À Part" de la cie La Belle Apocalypse.

2019-05-11 07.42.35.jpg

Cie La Belle Apocalypse

"Appart' À Part"

Cirque aux perspectives éclatées

Le coq chante. Un matin comme les autres se lève sur un appartement pas comme les autres, une colocation à part. La journée passe, les aiguilles tournent au fur et à mesure que se dessine l’histoire de ces différents personnages, virevoltants dans cette pièce. Un mélange se crée à partir de l’association des disciplines, des objets détournés et des rituels journaliers. La scène devient un lieu où les objets quotidiens se mélangent aux agrès circassiens pour exprimer et concevoir leur histoire : celle du groupe qui se fait et se défait en suivant les aléas du quotidien. Appart’ à part est un spectacle qui parle de la force du collectif et de l’individualité par le biais du lieu de vie. C’est avec leurs inspirations, leurs relations et leurs langages corporels qu’ils feront vivre cet appartement.

bottom of page